Archive for 29 décembre 2015

2015: Un triste Bilan, qui impose un Sursaut !

 

Des évènements tragiques en janvier et en novembre ; une France insécurisée, traumatisée ; des citoyens désemparés ; une réforme territoriale bâclée, inadaptée ; des élections régionales confuses, des électeurs déboussolés ; une gauche coupée de ses valeurs, minoritaire,  atomisée ; une droite sans projet, divisée et désorientée ; le vote de millions de Français écarté et méprisé ; des millions d’abstentionnistes ignorés ; une communication de l’exécutif excessive, démesurée ; un débat public formaté, médiocre et altéré ; des médias orientés imposant  la tyrannie de l’immédiateté ; de revirements  en calculs politiciens, une parole et une autorité publique dégradées…

Mais aussi…

Une fiscalité écrasante, un nombre de chômeurs historiquement inégalé ; des comptes publics et des déficits non maitrisés ; une politique extérieure irréaliste, fluctuante, inadaptée ; une Europe technocratique  ouverte aux quatre vents, sans réponse face à  des millions d’immigrés…

Mais plus encore…

Un état d’urgence nécessaire qui risque hélas  de perdurer ; un communautarisme développé, une Laïcité mal comprise et peu respectée ; une société déstructurée ; l’identité et l’unité de la France en partie menacées ;

Comment feindre de s’étonner que tant de nos concitoyens se tournent vers l’abstention ou le vote  FN ?

Alors que faire ? 

Que nos hommes et femmes politiques (ceux qui gouvernent et ceux qui  y aspirent) disent, enfin, la vérité aux Français, sur l’état de la France, de l’Europe, et du Monde.

Qu’ils s’engagent, en utilisant tous les moyens mis à leur disposition par notre Etat de droit, à protéger notre Nation et tous ceux  qui la composent, et à la servir, uniquement la servir !

Qu’ils s’engagent à tout mettre en œuvre, concrètement et au-delà des paroles et des discours, pour organiser le respect dans notre pays des règles de vie commune,  dans la Sécurité et la Liberté , dans le respect et la tolérance, dans le respect des droits et des devoirs  de chacun, dans celui de nos  grands principes constitutionnels, dans le respect de notre devise républicaine « Liberté-Egalité-Fraternité ».

Même si le temps qui passe et le monde qui change, rendent parfois nécessaires, quelques réformes législatives, voire constitutionnelles,  que ceux qui nous gouvernent commencent par appliquer avec rigueur et sans  réticences l’arsenal des lois dont nous disposons ! Qu’ils posent les bases d’une information libre et plurielle, et celles d’une Justice digne d’une démocratie moderne. Qu’ils s’imposent « a minima », lorsque le suffrage universel les a désignés pour nous représenter, la cohérence et la solidarité  qu’ils demandent à notre peuple en toute occasion…

Qu’ils nous disent enfin, dans la mesure (espérons-le) où ils en ont encore la capacité, « leur vision du bateau France », et quel est son cap sur une mer déchainée! 

Cela vaut bien-sûr, pour tous les problèmes économiques et sociaux, pour notre politique étrangère, notre défense intérieure et notre front  extérieur, notre armée. Cela vaut aussi et surtout, pour les  enjeux sociétaux du pays,  nos traditions historiques et culturelles, auxquelles il ne faudrait toucher, pour paraphraser notre grand  Montesquieu, que « d’une main tremblante » ! 

Ces exigences ne sont pas exhaustives, tant le chantier est vaste devant nous, mais peut-être permettraient-elles déjà  à nos concitoyens de retrouver confiance  en eux-mêmes et en leurs  capacités ;  ainsi pourraient-ils accepter  les sacrifices nécessaires afin que soient menées les réformes institutionnelles, structurelles, politiques  et juridiques pour redonner à notre nation un enthousiasme moral, économique et social ; ainsi pourraient-ils retrouver l’amour de notre beau pays  « La France » !

J’entends déjà ceux qui me diront : Vous rêvez ? Pourquoi pas, la période de vœux et  des souhaits n’est-elle pas  propice aux rêves les plus inaccessibles ?

 Quant à nous tous, qui  attendons légitimement beaucoup plus de ceux qui nous représentent, puissions-nous à l’aube de la nouvelle année cultiver encore, toujours et  malgré tout, l’Espérance, en nous souvenant de la légende du Colibri :

 « Un jour dans la forêt d’Amazonie un orage déclencha un gigantesque incendie. Les animaux assistaient impuissants au désastre. Tous sauf le petit colibri qui s’activait allant chercher à la rivière quelques gouttes d’eau pour les jeter sur le feu… » 

La France a besoin aujourd’hui de millions de petits colibris…

Bonne année 2016                                

 Robert Malatesta

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline