Tag Archive for Jean-Marc Ayrault

IMPOTS? REMISE A PLAT? LA GROSSE FICELLE DE Mr AYRAULT !

Ce n’est pas une ficelle, c’est une « grosse corde » qu’a utilisée le 1er ministre Jean-Marc Ayrault pour tenter de se sortir d’une situation très délicate et très difficile!

Malek Bouti député socialiste demandant son départ; ras-le-bol des Français; colère des bonnets rouges; nombreuses fermetures d’entreprises; explosions sociales; réforme des rythmes scolaires contestée; écotaxe renvoyée aux calendes grecques; sondages catastrophiques pour l’exécutif…

Il fallait trouver, avec la bienveillance coutumière des médias pour le gouvernement actuel, une porte de sortie !

Euréka! La remise à plat de la fiscalité… ferait l’affaire!

Exit Moscovici, pas informé et pourtant encore ministre des finances! Exit l’ensemble des ministres! François Hollande lui-même obligé de préciser qu’une hypothétique réforme prendrait le temps du quinquennat!

Et « cerise sur le gâteau », des syndicats appelés à la rescousse (« mais que viennent-ils faire dans cette galère! » dirait le grand Molière)pour discuter d’un projet essentiellement politique et relevant du pouvoir régalien de l’Etat.

Si, « ce qu’à Dieu ne plaise » tous ces apprentis sorciers et manipulateurs de l’opinion devaient arriver à leur fin, une seule certitude: Un  matraquage fiscal supplémentaire des classes moyennes qui n’en peuvent plus et qui risquent, si ceux qui  prétendent nous gouverner n’y prennent garde, de revêtir à leur tour le bonnet rouge de la révolte!

Pour tous les Français, ce qui compte en matière d’impôt, c’est moins la manière dont ils s’en acquittent, mais le montant exorbitant qui les écrase et qu’ils risquent de ne plus supporter très  longtemps!

Robert Malatesta

 

Ne faisons pas une Métropole petit bras

Le premier ministre a annoncé lors du comité interministériel du 6 septembre 2012 que l’agglomération marseillaise (1,8 M habitants) devait  cheminer vers la solution de la métropole.

Le relevés de décisions du comité interministériel rappelait la division actuelle en 6 structures intercommunales et envisageait une seule agglomération avec  plusieurs pôles, ayant pour compétences notamment les transports urbains, l’environnement, le développement économique, l’enseignement supérieur, la rénovation urbaine.

L’opposition de nombreux élus locaux soucieux de conserver leurs prérogatives  semble faire reculer le gouvernement.

Il apparait ainsi que la réflexion (la Provence du 8 novembre) porterait aujourd’hui sur la disparition des communautés d’agglomération actuelles avec des pouvoirs renforcés aux maires qui retrouveraient une compétence sur la propreté et sur la voierie.

Tout cela est fort regrettable et pourrait conduire à de l’inefficacité préjudiciable à l’intérêt général.

Le maire est naturellement l’interlocuteur de proximité mais confier la propreté  à des maires de secteurs à Marseille serait certainement  déraisonnable compte tenu de la faiblesse de la structure administrative.

Quant à la voirie il est bien clair que voirie circulation et transports sont des compétences indissociables.

La réalisation d’une ligne de tramway décidée par la métropole peut-elle  se heurter à l’opposition d’une commune propriétaire de la voirie ? Ce serait une situation ubuesque.

Respect des communes, conforter les compétences de proximité des maires cela va dans le bon sens, mais de grâce bâtissons une métropole qui pourra élaborer des  projets d’envergure,  construisons une vraie  capitale européenne  autonome dans ses décisions et ses compétences vis-à-vis des communes.

Charles Vigny

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline