Tag Archive for Séisme

Séisme ? Vous avez dit séisme ?

Si l’on en croit « Le Larousse », séisme qualifie « une brusque secousse d’une région de l’écorce terrestre, produite à une certaine profondeur de la Terre…à partir d’un foyer ou hypercentre ».

Malgré les progrès des  spécialistes depuis le  regretté Haroun Tazieff, ce phénomène sismique,  est presque toujours difficilement prévisible.

Tel n’est pas le cas du résultat obtenu aux dernières élections européennes par le mouvement de Marine Le Pen.

Il y a très longtemps, en effet, que le parti précité progresse régulièrement, malgré tous les efforts entrepris pour le disqualifier et s’y opposer par  ceux qui le combattent avec authenticité, même si c’est  souvent de façon inadéquate, mais aussi, par tous ceux  qui feignent  le combattre, voire l’utilisent avec cynisme à l’instar de François Mitterrand  jadis,  pour s’exonérer de leurs propres responsabilités devant les Français, et conserver à chaque échéance leurs avantages électoraux.

Il nous apparait donc, que c’est  à tort que le « système politico-médiatique », a emboité le pas du  premier ministre pour qualifier la victoire de Marine Le Pen de « Séisme » !

Pourquoi ?

-Tout d’abord, parce que  sans minimiser l’impact du résultat précité, sa réalité n’est pas aussi importante que  le laissent apparaitre les chiffres :

 25%  de 45%  cela ne représente pas un français sur quatre, mais un français sur dix !

- Par ailleurs, le  nombre de voix recueilli parle FN est inférieur à celui obtenu lors des élections présidentielles… même si convenons-en, les deux scrutins ne sont pas comparables.

-Enfin, ce score s’inscrit dans le cadre d’une abstention record (habituelle pour un scrutin européen) ; certes, d’aucuns  font  remarquer que souvent les abstentionnistes se répartissent globalement  en cohérence avec les sensibilités des suffrages exprimés.

Cela étant, dans le cas d’espèce une seule chose est incontestable :

Les abstentionnistes largement majoritaires  ne se sont pas déplacés pour aller voter alors que les élections européennes sont  plus importantes que les élections législatives voire que les présidentielles, car la réalité du pouvoir est aujourd’hui à Bruxelles, plus à Paris !

Pourquoi alors nos dirigeants et les médias nous parlent-ils de « séisme » ?

La réponse est simple : Un séisme étant par essence imprévisible, il est facile de s’exonérer de sa propre responsabilité de n’avoir pu l’éviter…

Or, pour ceux qui connaissent notre histoire politique récente, il y a de très nombreuses années qu’un certain Laurent Fabius déclarait : « Le FN pose de vrais problèmes,  mais ne propose pas les bonnes réponses ». (Marine Le Pen n’avait pas encore succédé à son père !.. et Lionel Jospin n’avait pas encore été éliminé du 2ème tour de la Présidentielle !)  

 « Les bonnes réponses », les français les attendent toujours et depuis longtemps de la part de tous les grands partis, même si aujourd’hui, la responsabilité de les proposer appartient, d’abord,  à ceux qui gouvernent le Pays et disposent de tous les pouvoirs, au premier rang desquels le Président de la République dont  seulement  3% des électeurs souhaitent une nouvelle candidature,  selon un  récent sondage !

Alors pourquoi Manuel Valls et tous les « bien-pensants » du système veulent-ils nous convaincre  du bien-fondé de leur lecture erronée du résultat des élections ?

D’abord, parce qu’ils souhaitent nous faire oublier leurs inconséquences dans la direction des affaires de la France, et le poids de leurs lourdes responsabilités dans la situation actuelle  où se trouve notre pays sur deux plans :

 Sur le plan intérieur :

- en échouant sur les questions économiques et sociales, l’emploi et le pouvoir d’achat ; en divisant les Français sur des questions sociétales, (loi sur le  mariage pour tous, projet de loi sur la réforme pénale ; projet de loi de décentralisation incohérent précité, inadapté ;… annonce répétée à la veille de chaque scrutin de la volonté d’instaurer le vote des étrangers…

- en ne levant pas l’hypothèque de l’insécurité.

Sur le plan extérieur :

 -en ne disant pas clairement que les décisions (souvent indispensables notamment pour nos déficits publics et le redressement de notre économie)) que l’Europe nous impose, ce sont les gouvernements français successifs  qui les ont acceptées, sinon proposées et toujours ratifiées !

-En reportant sur la commission de Bruxelles toutes nos responsabilités !

-En ne proposant pas avec assez de vigueur les réformes politiques et institutionnelles nécessaires pour améliorer la dite Union Européenne, malgré les promesses électorales !

 Et de manière plus  générale, en affichant un désintérêt et une légèreté sur les  grandes  questions européennes, dont la nomination de monsieur Harlem Désir en qualité de secrétaire d’Etat  aux affaires européennes, est le symbole le plus récent et le plus éloquent!

Le tableau serait incomplet si on omettait les turpitudes de l’opposition et son incapacité à jouer pleinement son rôle !

Telles sont quelques-unes des raisons qui ont amené, nous semble-t-il, les  Français à exprimer leur grand mécontentement et leurs angoisses pour leur devenir en   votant  le 25 mai dernier.

Oui le vote en faveur du  FN était prévisible !

Oui, pas grand-chose n’a été proposé ces dernières années pour l’éviter !

 Oui, nos dirigeants sont  des «  pompiers-pyromanes » !

Ils veulent nous faire croire  qu’ils ne sont pas responsables d’une situation qu’ils ont eux-mêmes consciemment , et souvent  cyniquement  laissé se développer dans notre pays !

Ajoutons également, que même si les questions économiques et sociales sont importantes, voire majeures pour la France, et que nous devons nous en préoccuper, une Nation n’est pas, et ne doit pas être uniquement  « un bilan consolidé » de chiffres et de comptes, même si l’économie  et l’emploi  sont essentiels pour la vie quotidienne de nos concitoyens.

Une Nation comme la France  doit être souveraine, unie, avoir un cap, maitriser ses flux migratoires, assurer l’intégration républicaine, «  donner du sens » à la vie de tous ses citoyens dans le respect de la liberté, de l’égalité, de la fraternité,  de la sécurité, et de la démocratie.

Les Français ont besoin  d’autre chose que  des promesses répétées à  coups de plans de communication ; ils veulent que l’on réponde à leurs préoccupations quotidiennes, et que si cela n’est pas possible on leur dise pourquoi !

Les Français ont besoin  de  retrouver « la France », avec un  grand dessein, avec ses valeurs, au premier rang desquelles la Laïcité ;

Les Français ont besoin de retrouver une identité  au moment où leur Président qui a perdu leur confiance semble jouer en solitaire au mécano des collectivités territoriales !

Les Français ont besoin d’une classe politique au service de l’intérêt général et du bien public indispensables au  renouveau démocratique !

Alors, peut-être sera-t-il possible de les convaincre qu’une France redressée et forte est réalisable, qu’elle  peut  et doit prendre toute sa place dans la poursuite de la construction d’une Europe plus démocratique et plus adaptée, mais indispensable pour  l’avenir de notre civilisation occidentale et pour l’équilibre du Monde.

C’est urgent !

Robert Malatesta

Président de Nouvelle Démocratie Locale

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline