Une première pour NDL! Les administrateurs réunis en visio-conférence…

 

Une première pour NDL!

« Réunion des administrateurs en Visio-conférence ».

Pour la première fois, hélas, au cours d’une séance originale, les amis de NDL se sont retrouvés hier soir, en viseo-conférence.
Après un « tour d’écrans », à défaut de « tour de table », qui permit à chacun d’exprimer son vécu et son ressenti, sur la crise inédite et tragique qui frappe le Monde en général et la France en particulier, l’ordre du jour permit notamment d’échanger :
Sur les conditions dans lesquelles les pouvoirs publics et les différents acteurs et décideurs avaient à ce jour géré la crise au niveau de notre pays;
les responsabilités respectives de l’Etat, des autorités sanitaires, celles des collectivités locales;
le rôle déterminant des maires…
les décisions du Conseil d’état, dont certaines interrogent…
La place de nos aînés, dans une société, se voulant civilisée…

La situation en Italie, commentée par notre ami et vice-Président Jean-Claude Ricci, confiné lui-même à Rome, depuis des mois, permit de comparer utilement, au-delà des pertes humaines qui ne peuvent laisser personne insensible, la pratique du pouvoir et la communication des exécutifs face à leurs opinions et à leurs citoyens…
D’autres situations évoquées, notamment celles d’ Israël, du Portugal, de l’Allemagne, de la Suède, permirent également d’éclairer notre regard sur notre propre expérience et notre actualité…
Inévitablement, le professeur Didier Raoult, et sa fameuse hydroxychloroquine occupèrent un instant les esprits…

Au-delà des sensibilités et des engagements de chacun, tous s’accordèrent pour convenir que cette période inédite et tragique, aurait non seulement des conséquences encore imprévisibles et importantes sur la vie quotidienne de tous les citoyens, mais aussi sur certains des fondements de notre culture, et sur le fonctionnement même et l’évolution de notre démocratie représentative !

C’est avec l’espoir, que NDL, pourrait dans des délais les plus rapprochés  possibles, reprendre des activités redevenues normales, pour participer à nouveau avec tous ses nombreux amis au débat public, que la réunion se termina.

Auparavant, face à tant d’incertitudes du moment, chacun s’était accordé, pour convenir avec Aristote, que « l’homme était un animal social », et qu’il était urgent qu’il puisse le redevenir!
Il appartenait à Robert Malatesta, de remercier tous les participants:
Armand Benichou; Anna Cisello; Pierre Chavet; Nicole Durand; Le Dr Nicole Erny; Christiane Paulides; Jean-Claude Ricci; Charles Vigny;
avec une mention spéciale pour notre amie, Martine Cros,
pour l’organisation parfaite de la réunion et l’excellente maîtrise de l’application informatique utilisée.

Comments are closed.

SEO Powered by Platinum SEO from Techblissonline